Depuis que je suis né

Texte, musique et mise en scène David Lescot

 

avec Louise Guillaume ou Mirabelle Kalfon (en alternance)

scénographie : Alwyne de Dardel
conception sonore, électronique : Antony Capelli
lumières : Paul Beaureilles

Production Théâtre de Sartrouville et des Yvelines–CDN.
Coproduction Compagnie du Kaïros avec le soutien du JTN

A partir de 6 ans

Durée 45 mn

Texte édité chez Actes Sud Papier Heyoka en janvier 2022

 

Création dans le cadre d’Odyssées en Yvelines le 18 janvier 2022

à la Salle des Fêtes de Villiers-le-Mahieu

La compagnie du Kaïros est subventionnée par le Ministère de la Culture – DRAC Ile de France

  • Le 18 janvier 2022 à Villiers-le-Maheu
  • Le 25 janvier 2022 à la Médiathèque de Jouars-Pontchartain
  • Le 29 janvier à 16h à Cité Odyssées – CDN de Sartrouville
  • Le 2 février à 11h et 17h à Cité Odyssées – CDN de Sartrouville
  • Du 29 janvier au 4 février au CDN de Sartrouville
  • Le 9 février à Versailles
  • Le 10 février à Andresy
  • Les 11 et 12 février aux Mureaux
  • Les 15 et 16 février à St-Germain-en-Laye
  • Les 17 et 18 février à Maisons-Laffitte
  • Le 22 février à Porcheville
  • Le 23 février à Melun
  • Le 25 février à Buchelay
  • Le 3 mars à Coignères
  • Le 4 mars à Neauphlette
  • Le 8 mars à St-Germain-en-Laye
  • Le 9 mars à la Verrière
  • Les 14 et 15 mars à Ablis
  • Le 19 mars à Garancières

 

C’est l’histoire d’un enfant de 6 ans donc, qui sait lire et écrire depuis peu, et souhaite mettre ces nouvelles capacités au service d’un projet de grande ambition : léguer l’histoire de sa vie à la postérité. Car il a vu son grand-père, homme important, homme éminent, procéder de la sorte, et il se demande pourquoi il ne ferait pas la même chose. Notre personnage va donc se livrer au récit rétrospectif des événements marquants de sa propre existence :

– il va nous raconter sa naissance, du moins ce qui lui en reste, autant dire que c’est assez confus.

– il pourra témoigner de cet âge de la vie qui précède l’acquisition du langage, et qui reste encore assez présent à son esprit, car sa mémoire est prodigieuse, on le lui a souvent dit. Il nous expliquera notamment pourquoi les bébés pleurent, il décryptera pour nous les babils, ces langages qu’on dit inarticulés alors qu’en fait ils sont très cohérents et qu’il faut juste savoir les traduire, il nous racontera ce que cela fait d’être incompris…

– il nous détaillera les différentes phases de ses apprentissages, notamment l’acquisition du comptage.

– il retracera l’épopée de la crèche, ce monde social à la fois âpre et festif, qui obéit à sa propre logique, et où les relations avec les autres recommencent chaque jour à zéro.

– Il se livrera à une comparaison du système de la crèche et de celui de l’école maternelle, et la découverte de cette notion encore nébuleuse : le travail.

– en parallèle de toutes ces expériences seront narrés les événements familiaux et leurs bouleversements, comme la naissance de sa petite sœur, dont l’observation ravive ses propres souvenirs.

Mais comme il ne maîtrise pas non plus encore l’écriture avec la virtuosité qu’il voudrait, et qu’en même temps il ne veut rien oublier, il trouve des stratagèmes pour noter certains événements ou établir certains portraits, avec d’autres moyens que l’écriture, notamment en en faisant des chansons. Car on n’oublie jamais les chansons, c’est en elles que se déposent les souvenirs des choses, des moments, et des sensations.